La location de voitures : un marché qui décolle ?

Avec plus de 39 millions de voitures en circulation, le parc automobile français est en continuel renouvellement. Monospace, break, berline, cabriolet, coupé, limousine, il y en a pour tous les goûts. Lorsque le budget ou les conditions d’utilisations ne nécessitent pas l’acquisition d’un véhicule neuf, la location devient vite un allié.

Un marché en nette hausse 

Avec des travailleurs qui s’installent dans les grandes villes, les transports en commun, la vulgarisation de moyens de déplacements plus verts, posséder une voiture devient un besoin très vite futile. De nombreux Français l’utilisent pour des tâches ponctuelles sans pour autant en faire l’achat. Cette tendance qui a démarré très lentement connaît aujourd’hui un véritable boom. 

Entre 2011 et 2016, il est estimé à près de 2 millions, le nombre de Français ayant loué une voiture. Les données incluant les étrangers en affaires et les touristes font état d’une part de 30 % du marché de la location de voiture. Dans la même période, plus d’une centaine de sociétés entretenant la tendance d’utilisation plutôt que de possession ont vu le jour. 

Si privilégiées fussent les entreprises qui se partageaient auparavant la plus grande part du gâteau, nombreuses sont les plus récentes qui leur font concurrence actuellement. BYMYCAR est l’un de ces modèles de réussite qui a su affirmer son leadership à travers tout le pays. Vous y trouverez une large gamme de véhicules neufs. Si vous recherchez un bon plan, pourquoi ne pas envisager la Q3 occasion ?

Location de courte durée 

En 2017, 1 Français sur 2 déclarait avoir déjà eu recours à ce genre de service. La location de courte durée constituait donc plus de 45 % de la part adressée aux particuliers. À ce même titre, le développement de nouvelles entreprises spécialisées dans les offres low-cost en partenariat avec les agences de voyages facilite aujourd’hui cette pratique. 

Si vous êtes un touriste, une fois le bail de location expiré, le véhicule loué (s’il s’agit d’une Q3 par exemple) n’est plus à votre propriété. Vous pourrez le restituer avant votre départ. Votre concessionnaire pourra ensuite vendre cette voiture Q3 occasion. Même si la voiture est en l’état, elle devra être amortie pour un prix bien inférieur à l’achat initial en fonction du kilométrage et de son âge. 

Un nouveau regard sur la location de voiture

Certains particuliers disposant de véhicules qui restent immobilisés la majeure partie de l’année ont créé une activité de location qui fait son petit chemin. De la même façon, l’auto partage et le covoiturage se développe pour se faire une place dans le marché de la location de voiture. Ces nouvelles alternatives concurrencent de plus en plus les pratiques traditionnelles. Le recours à l’auto partage a augmenté de plus de 10 % depuis 2016.

Les enjeux

Même si le nombre de voitures louées sur le territoire augmente au fil des années, il n’en reste pas moins une pression pour une baisse des prix à la cause des offres low-cost et des clients cherchant à réaliser des économies. La crise sanitaire actuelle est aussi un gros coup porté aux sociétés de location. 

Pour survivre, il devient donc impératif pour les acteurs de s’adapter afin d’être le plus compétitif sur le marché tout en offrant aux clients une expérience maximale.

admin