4 stratégies gagnantes de négociation de salaire

4 stratégies gagnantes de négociation de salaire

Diriger une entreprise

Tout le monde veut être mieux payé. Souvent, cela signifie apprendre à gagner dans la négociation salariale. C'est payant d'avoir du savoir-faire dans la négociation des salaires. Selon le niveau d'expérience, un chercheur d'emploi qui peut négocier efficacement son salaire gagnera environ 100 $ à 500 $ de plus par semaine que ses homologues.

Ci-dessous, vous trouverez quatre stratégies gagnantes de négociation de salaire qui vous aideront à augmenter votre salaire, à faire avancer votre carrière et à progresser au travail.

1. Oubliez la négociation salariale

Ça a l'air ironique. Cependant, la meilleure façon de négocier un salaire plus élevé est de ne pas penser au salaire avant le bon moment.

Tout d'abord, donnez à l'employeur ce qu'il veut : un candidat qualifié et optimiste qui répond aux questions de façon approfondie, qui est réceptif et coopératif. Plus une entreprise voit de valeur en vous, plus elle sera réceptive à vos demandes. Les candidats qui sont trop préoccupés par le montant qu'on leur offrira dès le départ n'obtiennent généralement pas le poste. Leur attitude les rend plus rigides, moins sympathiques et déphasés par rapport aux valeurs fondamentales de l'entreprise.

2. Mettre l'accent non plus sur la rémunération passée, mais sur le potentiel futur

De nombreuses entreprises utiliseront vos anciens salaires comme point de repère pour déterminer ce que vous devriez recevoir. C'est tout à fait naturel. Bien qu'il y ait des lois dans certains endroits qui empêchent l'employeur de demander, ces règlements sont peu nombreux.

Quoi qu'il en soit, il existe des tactiques que vous pouvez utiliser pour inciter le gestionnaire d'embauche à se concentrer davantage sur ce que vous pouvez faire maintenant et à l'avenir plutôt que de vous juger en fonction de votre salaire antérieur. Sortir leur esprit du passé et le placer dans l'avenir.
Nos recruteurs ont recommandé que vous citiez le salaire d'autres emplois pour lesquels vous êtes actuellement en entrevue et ce que vous prévoyez gagner en six mois.

3. Soyez poli

La négociation ne doit pas nécessairement être conflictuelle. L'une des pires choses qu'un candidat peut faire pour soutenir la cause est d'exiger un salaire plus élevé plutôt que de le demander poliment.

Parfois, le moyen le plus efficace de savoir si l'entreprise que vous interrogez a une marge de manoeuvre salariale est de demander poliment, mais avec assurance. La communication assertive est assurée par une voix ferme, fluide et bien modulée. C'est une voix qui exprime la sincérité et la volonté de travailler à une solution gagnant-gagnant.

Rappelez-vous, quand vous voulez persuader, il est préférable d'être amical et de présenter un argument qui place l'intervieweur sous contrôle plutôt que de forcer la personne à se plier.

4. Ne soyez pas émotif, soyez créatif

Que se passe-t-il si l'offre est inférieure aux attentes ou si vous n'êtes pas en mesure de négocier le salaire, mais que vous voulez l'emploi ?

Il n'est pas nécessaire que la négociation salariale porte uniquement sur le salaire. Au lieu de cela, élargissez vos options et utilisez votre imagination. L'une des tactiques consiste à demander la capacité de renégocier après un certain temps de présence au sein de l'entreprise.

Ce n'est pas parce que vous ne pouvez pas négocier votre salaire maintenant, mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas négocier la capacité de renégocier votre contrat dans six mois (et faire en sorte que cela fasse partie de l'offre d'emploi).

Avec le salaire, c'est plus qu'un "oui" ou un "non". C'est plutôt l'individu qui est capable de rester calme et créatif qui finit par s'imposer. Gardez le contrôle de vos émotions. Ne réagissez pas immédiatement, en vous donnant le temps de penser calmement et clairement.

En fin de compte


Concentrez-vous bien sur l'entrevue. Concentrez-vous sur la négociation de l'offre d'emploi en second lieu. Plus une entreprise veut vous embaucher, plus vous avez de pouvoir de négociation salariale.